⚠️ Cet article contient certains contenus réservés à un public averti. ⚠️

Une continuité pour le projet de recherche CyberNeTic

Menée conjointement entre l’université Bordeaux Montaigne et les Ntech33, ces journées d’étude s’inscrivent dans le cadre du projet de recherche CyberNeTic qui vise à formaliser des questionnements scientifiques autour du cyberharcèlement pour comprendre les nouvelles formes d’expression de la violence au moyen des nouvelles technologies.

Pour prolonger ce questionnement des violences, nous souhaitons mettre en place des rencontres scientifiques récurrentes qui permettent de mettre en correspondance différentes méthodologies de praticiens en lien avec l’agir criminel (expert judiciaire, psychologue, juriste, scientifique, éducateur, agent de probation, etc. et de favoriser une compréhension commune des actions engagées.

Sur la base d’expériences de terrain partagées, il s’agit-là d’une opportunité pour confronter les interprétations, les convergences et divergences et les perspectives pratiques. Chaque table ronde est suivie d’un temps d’échange, ouverte aux questions, pour appuyer des propositions d’actions collégiales.  

Une deuxième thématique autour des atteintes sexuelles sur mineurs

Cette deuxième journée d’étude porte sur les atteintes sexuelles sur mineurs et se destine principalement aux collègues des CAPe de Gironde (Cellule d’Atteinte aux Personnes), acteurs privilégiés dans la prise en charge des victimes d’agressions sexuelles ou de violences intrafamiliales.

Cf. ci-joint le programme de la manifestation.

Participants

William Beaulieu, François DEBILLY, Doriane DEVAUX, Annie GOURGUE, Philippe LAFAYE, Audrey RIZZARELLO, Hervé MADET, Philippe JARLOV, Rémy GELE, Régis VILLETTE, Emmanuelle BAGOUT, Quentin AOUSTIN, Fabien MEREL, Edwige ANTIER

Fiche technique précédente

Cybercriminalité / 3ème journée d'étude (en cours d'élaboration)